Sélectionner une page
shar pei chiot

Vous les reconnaissez peut-être à leurs jolies rides, mais le Shar Pei a une histoire plus profonde que beaucoup peuvent l’imaginer. Apprenez tout sur son histoire, ses besoins en matière d’exercice et son aptitude au dressage dans cet article qui lui est consacré.

Le Shar Pei en bref

Taille : Femelle : 46 – 51cm, Mâle : 46 – 51 cm
Poids : Femelle : 18 – 25kg, Mâle : 25 – 29kg
Espérance de vie : 9 à 12 ans
Pays d’origine : Chine
Type de race : Non-sportif
Caractère : Affectueux, Intelligent, Aimant, Calme, Indépendant, Méfiant

La meilleure race pour :

Propriétaires de chiens expérimentés
Propriétaires de chiens actifs
Ménages avec enfants âgés ou sans enfants

Histoire de la race Shar Pei

Lorsqu’il s’agit de certaines races, il n’y a pas beaucoup de différence entre le chien moderne et ses anciens ancêtres. Ce n’est pas le cas du Shar Pei. Ce toutou de l’ère moderne, à la dignité tranquille, ne révèle pas grand-chose de sa longue histoire. Mais en réalité, sa lignée est presque aussi riche en rebondissements que les rides de son visage.

Bien qu’il n’existe pas beaucoup d’archives sur les débuts du Shar Pei, les généticiens considèrent que cette race fait partie de ce que l’on appelle la lignée basale des chiens. Cela signifie que le Shar Pei, ainsi que quelques autres races d’Asie de l’Est comme le Chow Chow et le Husky de Sibérie, pourraient avoir été les premiers chiens à être domestiqués à partir du loup gris.

Cette découverte suggère que la race Shar Pei est potentiellement vieille de plusieurs milliers d’années. En effet, les historiens ont fait remonter la race à la dynastie Han, il y a plus de 2 000 ans.

Contrairement au Chow Chow, le Shar Pei n’était pas destiné à la richesse et à la royauté. On trouvait plutôt ce chiot au pelage rugueux dans les familles de la classe ouvrière, notamment dans les communautés agricoles de la campagne chinoise du Guangdong. Indépendants et intelligents, ils excellaient dans la conduite, la chasse et la garde des troupeaux. En outre, un aspect intimidant a été intégré à la race pour en faire un chien de garde encore plus efficace pour la propriété.

Alors que vous commencez à former l’image dans votre esprit, laissez-nous vous arrêter un instant. Les premières versions du Shar Pei avaient une « bouche en os », ce qui signifie qu’elles n’avaient pas les bajoues ridées si caractéristiques de la race en dehors de la Chine. En d’autres termes, ils ne ressemblaient guère aux boules de poils ridées de l’ère moderne. Ces Shar Pei au museau lisse sont largement considérés comme la version traditionnelle et auraient été la norme il y a des centaines d’années.

Malheureusement, comme beaucoup de chiens robustes dans le monde, le Shar Pei a été utilisé à une époque pour les combats de chiens. Son pelage rugueux et ses zones de peau lâche rendaient difficile la prise de leurs adversaires. Les éleveurs intéressés ont donc amélioré ces caractéristiques, rapprochant la race du dogue que nous connaissons aujourd’hui.

Heureusement, les combats de chiens n’étaient pas prévus pour toujours pour le Shar Pei. Malgré tout, ces chiens n’allaient pas non plus connaître une retraite paisible. Au contraire, la transition vers le communisme en Chine s’est avérée presque fatale pour la race. Pendant les premières décennies du nouveau gouvernement, la possession de chiens était découragée, et ces chiens sont devenus incroyablement rares.

S’il n’y avait pas eu quelques spécimens à Hong Kong et à Taiwan, le Shar Pei aurait pu disparaître complètement. Mais, grâce aux efforts inlassables des amateurs de Shar Pei, ce chien aurait une nouvelle chance. Ces supporters du Shar Pei ont apporté quelques modifications à l’apparence de la race – en allongeant la fourrure et en augmentant le nombre de rides – pour rendre le Shar Pei encore plus attrayant pour le public américain. Et cela a fonctionné. En 1979, un chiot Shar Pei tout ridé faisait la couverture du magazine américain LIFE, consolidant ainsi la voie de sa popularité.

Aujourd’hui, le Shar Pei se porte plutôt bien. Il est devenu avec bonheur un animal de compagnie et on peut le voir partout dans le monde. En fait, ils ont même été accueillis dans leur pays d’origine – la possession de chiens est en hausse en Chine.

Traits de personnalité du Shar Pei

Le tempérament du Shar Pei ressemble beaucoup à celui des autres chiens de sa famille de race. Comme le Chow Chow et le Shiba Inu, le Shar Pei est souvent décrit comme étant indépendant, distant, intelligent et sérieux. C’est vrai, mais ce n’est pas tout.

Il peut aussi être incroyablement fidèle à sa famille. Ils peuvent être affectueux et rechercher l’attention des personnes qu’ils aiment et préfèrent être dans la même pièce que leurs propriétaires bien-aimés. En fait, préparez-vous à recevoir de nombreux petits « regarde-moi » lorsque votre Shar Pei veut obtenir quelque chose de vous.

Bien qu’il s’agisse d’une race assez calme, le Shar Pei peut aussi être difficile à manipuler. Ils sont enclins à l’agressivité envers les chiens et les autres animaux. Et ils peuvent être distants ou hostiles avec les étrangers et les invités. Même avec beaucoup de dressage et une socialisation précoce, ces caractéristiques font que la plupart des experts canins déconseillent d’avoir un Shar Pei dans un foyer avec de jeunes enfants.

Cela dit, tous les Shar Pei ne correspondent pas au moule des chiens antisociaux grognons. Lorsqu’ils grandissent au contact d’autres animaux et de nouvelles personnes, et qu’ils reçoivent une bonne dose d’éducation à l’obéissance, ils peuvent être amicaux et faciles à vivre.

Aptitude au dressage et conseils de dressage du Shar Pei

Il est clair que les chiens ayant une tendance à l’agressivité auront besoin d’un dressage précoce et cohérent. Sans un dresseur patient et persévérant, ils sont susceptibles de se considérer comme les maîtres de la maison.

Comme les traits de personnalité du Shar Pei sont une recette pour un dressage difficile, c’est une bonne idée de l’inscrire à des cours d’obéissance. Un dresseur professionnel peut vous aider à maîtriser la grande personnalité du Shar Pei et à communiquer efficacement avec votre chiot. Au fond, ces chiens adoreront le défi du dressage – et l’attention de leur humain bien-aimé – mais les bonnes méthodes seront essentielles.

Les Shar Pei ont la réputation d’être des élèves obstinés. Mais comme pour tous les chiens, être trop dur peut faire plus de mal que de bien. Une fois que vous aurez établi un bon lien avec lui, il voudra jouer le jeu, surtout si vous parvenez à retenir son attention avec des friandises et des éloges positifs. Et vous remarquerez qu’avec des séances de dressage courtes et fréquentes, les redirections fermes seront rares, voire inexistantes.

La socialisation est également absolument nécessaire pour ces chiens. Ils doivent apprendre à considérer les chiens, les étrangers et les animaux de toutes tailles comme des amis s’ils veulent surmonter leur méfiance inhérente envers les autres. Idéalement, la socialisation doit commencer pour le Shar Pei dès qu’il peut le faire en toute sécurité. Une partie importante de ce processus consistera en un bon dressage en laisse dans les espaces publics et un comportement non agressif dans les parcs ou les plages pour chiens.

Enfin, il convient de mentionner que le mordillement par jeu fait partie de la formation de base du Shar Pei. Ces chiens aiment montrer leur affection et leur attachement à leurs maîtres en jouant à mordiller ou à ronger leurs mains. Bien qu’il s’agisse d’une habitude mignonne et généralement inoffensive, le fait de ne pas corriger ce comportement dès l’enfance peut être source de confusion pour votre chien. Après tout, vous ne voulez pas qu’il essaie de mordiller vos invités, qui ne savent peut-être pas que c’est inoffensif.

Consultez notre article intitulé Comment éviter d’embrouiller mon chien pour obtenir d’autres conseils sur la façon de clarifier le processus de dressage de votre Shar Pei.

Besoins en exercice du Shar Pei

Aussi calmes et frais qu’ils soient à la maison, vous pourriez prendre le Shar Pei pour un chien à faible énergie. Mais n’oubliez pas que ces chiots ont joué le rôle de fermier, de chasseur, de chien de garde et bien plus encore – ils ont plus d’énergie qu’il n’y paraît !

C’est pourquoi ce chien doit faire au moins une demi-heure à une heure d’exercice par jour. Une fois qu’il a été dressé à la laisse et socialisé, il fait un excellent compagnon de promenade ou de jogging. Il vous accompagnera volontiers dans toutes les aventures extérieures que vous avez prévues.

Faire appel à un promeneur de chiens enthousiaste est un excellent moyen de faire sortir ce chien de la maison régulièrement. Cela dit, n’oubliez pas que c’est une race qui ne s’habitue pas très vite aux nouveaux venus. C’est une bonne idée d’avoir un promeneur de chiens régulier qui peut devenir un ami proche de votre chiot.

En parlant de groupes d’amis, il n’y a rien qu’un Shar Pei aime plus que de s’amuser avec d’autres chiots. En lui apprenant à s’entendre avec d’autres chiens, vous lui permettrez de courir et de dépenser son énergie au parc canin ou dans le jardin avec ses amis.

En ce qui concerne les jeux traditionnels pour chiens, il peut être difficile de prévoir si votre Shar Pei sera prêt à jouer le jeu. Certains sont de fervents attrapeurs, par exemple, tandis que d’autres se désintéresseront rapidement ou refuseront tout simplement de rapporter la balle.

La plupart des Shar Pei ne sont pas de grands amateurs d’eau, et les sports de natation peuvent ne pas les intéresser. Cela dépend aussi de chaque chien : certains recherchent l’eau comme n’importe quel autre chiot !

Les défis mentaux peuvent être efficaces pour fatiguer un Shar Pei. Comme pour le dressage, il faudra une bonne dose de patience et des friandises pour que ce chien joue le jeu. Mais une fois qu’il aura goûté au plaisir de l’agilité, des parcours d’obstacles ou d’autres défis mentaux, il vous épatera par ses compétences et son engagement.

Comme vous pouvez le constater, ces chiens sont un peu sélectifs quant aux types d’activités qu’ils pratiquent. Il se peut donc que vous deviez faire quelques essais et erreurs avant de trouver un programme d’exercice qui convienne à votre Shar Pei.

Conditions de vie du Shar Pei

En tant que chiens de taille moyenne, le Shar Pei peut se débrouiller dans des foyers de tailles diverses. Cela dit, il y a quelques considérations à prendre en compte pour leur mode de vie idéal.

D’une part, ces chiens préfèrent être en compagnie de leurs propriétaires. Ils ne devraient pas vivre dehors ou passer beaucoup de temps dans la cour.

Il faut également se préoccuper du temps qu’il fait. Un chien qui déteste se mouiller ne sera pas ravi de vivre dans une région où la pluie est fréquente. Bien sûr, ce n’est pas rédhibitoire. Mais vous aurez peut-être plus de mal à faire faire de l’exercice à ces chiens s’ils hésitent à s’aventurer dehors les jours de pluie.

La chaleur est un autre facteur important pour cette race. Ces chiens ont peut-être un museau plus long que celui de votre bouledogue français ou de votre carlin, mais ils sont toujours considérés comme faisant partie du groupe des races de chiens brachycéphales. Cela signifie qu’ils sont moins capables de réguler leur température corporelle en haletant. Ainsi, en plus d’allumer la climatisation les jours de chaleur, les propriétaires devraient également savoir comment identifier un coup de chaleur.

Toilettage du Shar Pei

Dans le cantonais originel, Shar Pei signifie  » peau de sable « , en référence à leur pelage traditionnellement court, presque chevalin. Au fil du temps, le Shar Pei a été élevé pour quelques types de pelage différents, mais ils nécessitent tous à peu près la même quantité de toilettage.

C’est-à-dire pas grand-chose ! Deux ou trois séances de brossage avec une brosse à poils doux par semaine et un bain environ une fois par saison suffisent pour le toiletter.

Cela dit, il faut veiller à ce que les plis de la peau restent propres. La dermatite des plis cutanés est fréquente chez cette race, vous devrez donc vous assurer de nettoyer et de sécher ces adorables plis fréquemment.

Enfin, il y a la bave. Ces chiens appartiennent à la catégorie des chiens qui bavent beaucoup. Vous devrez donc nettoyer leurs bajoues et tous les endroits où ils roupillent !

Santé du Shar Pei

Malheureusement, le Shar Pei est un chien qui souffre d’une variété de troubles génétiques. Les propriétaires de Shar Pei voudront se familiariser avec les problèmes de santé possibles de ces chiens :

  • dysplasie de la hanche et du coude, et luxation de la rotule
  • Affections des yeux et des paupières, y compris l’ectropion, l’entropion et la cataracte.
  • Affections cutanées et allergies
  • la fièvre du Shar Pei, qui se caractérise par une fièvre fréquente et récurrente, une inflammation et un gonflement des jarrets.

Pour un chien aussi sujet à des problèmes de santé, les propriétaires devront accorder la priorité à deux choses : développer une bonne relation avec un vétérinaire de confiance et adopter un mode de vie sain. Cela signifie de l’exercice, du repos et une alimentation adaptée, composée d’ingrédients frais et entièrement naturels, pour aider à renforcer le système immunitaire.

Fait amusant sur le Shar Pei

Vous aimez cette race de chien mais vous aimeriez qu’ils soient un peu moins rugueux au toucher ? Alors, vous allez adorer la variante « Bear Coat ». On pense que le gène de la fourrure longue, duveteuse et semblable à celle d’un ours provient de l’ancêtre commun de ce chien avec le Chow Chow. Alors que les longues et luxuriantes mèches sont un standard de la race pour le Chow, les Shar Pei présentant cette variation de pelage sont exclus du ring d’exposition.

Ce n’est pas une mauvaise chose si vous préférez avoir un ours en peluche câlin plutôt qu’une star des concours canins.

Réflexions finales sur le Shar Pei

Toutes les familles ne sont pas idéalement adaptées au Shar Pei. Il est exigeant quant à sa compagnie et à l’exercice qu’il aime faire. Il ne supporte pas bien les climats chauds et peut passer plus de temps chez le vétérinaire que les autres races. Et, avec une attitude hautaine, ces chiens peuvent avoir à surmonter certains défis réels comme l’agression canine et l’aversion pour le dressage.

Mais, entre de bonnes mains, ces chiots sont une véritable merveille. Aussi royaux, intelligents et volontaires qu’ils soient, ces chiens savent comment faire une impression durable. Et quiconque est prêt à organiser sa vie en fonction des besoins de son Shar Pei bénéficiera d’une loyauté et d’une affection qui en valent la peine.

Gamelle chien