Sélectionner une page
Risque de maladie cardiaque chez le chien nourri sans céréales

Dans cet article nous nous penchons sur les risques des régimes sans céréales.

Sans céréales, Paléo, naturel… ce sont les mots tendances dans notre quête d’une meilleure santé. Lentement mais sûrement, ces mêmes tendances ont également fait leur apparition dans l’alimentation et le régime de nos animaux de compagnie. Mais qu’est-ce que cela signifie pour nos chiens bien-aimés ? Les options sans céréales sont-elles nécessairement meilleures pour votre chien ?

Régimes sans céréales : ce que pensent les gens et ce que dit la recherche

Une enquête d’opinion a montré que 46 % des propriétaires d’animaux de compagnie pensent qu’une alimentation pauvre en céréales ou sans céréales est plus saine pour leurs chiens. Cependant, il existe une disparité entre la façon dont les propriétaires d’animaux de compagnie et les vétérinaires perçoivent cette question. En effet, 63 % des professionnels vétérinaires ne sont pas d’accord pour dire que les régimes alimentaires à faible teneur en céréales ou sans céréales sont plus sains pour les chiens.

Ces préoccupations vont au-delà d’un simple cas de “eh, les régimes sans céréales ne sont pas géniaux”. En juillet 2018, l’association américaine des aliments et des médicaments (FDA) a envoyé une alerte aux vétérinaires et aux propriétaires d’animaux de compagnie.

L’alerte comportait une révélation alarmante : les chiens atteints d’une maladie cardiaque, à savoir la cardiomyopathie dilatée (DCM), dont la race n’est pas typiquement prédisposée à cette maladie ont une chose en commun : ils ont consommé un régime sans céréales.

DCM : qu’est-ce que c’est, et pourquoi faut-il s’inquiéter ?

Avec le DCM, le muscle cardiaque du chien s’affaiblit et les cavités cardiaques commencent à s’agrandir. Cela a pour effet d’affecter la capacité du cœur à se contracter et à pomper efficacement. Dans ce cas, une insuffisance cardiaque congestive se produit et du liquide commence à s’accumuler dans les poumons et l’abdomen du chien. Extérieurement, le chien commence à ralentir et à perdre sa tolérance à l’exercice. Le liquide dans les poumons provoque de la toux et peut interférer avec l’absorption d’oxygène. Le résultat pour les chiens affectés est une augmentation de la fréquence respiratoire et, dans certains cas, une difficulté à respirer. Certains chiens commencent même à développer des évanouissements en raison du manque d’oxygène au cerveau.

Lorsque l’alimentation de votre chien est sans céréales, les ingrédients suivants sont utilisés à la place du blé, du maïs et du riz :

  • légumineuses/légumes secs (pois chiches, lentilles, haricots, pois)
  • légumes-racines (patate blanche, patate douce et tapioca) et leurs protéines apparentées
  • dérivés de l’amidon et des fibres

Les experts ont noté que les chiens atteints de DCM avaient consommé des régimes qui mentionnaient ces ingrédients alternatifs au début de la liste des ingrédients. En d’autres termes, il s’agissait des ingrédients principaux. Ces mêmes chiens ont également été nourris avec ces aliments de manière constante pendant des mois, voire des années. Certains des chiens atteints de DCM présentaient également de faibles taux de taurine (un type d’acide aminé) dans leur sang.

Quelle est donc la relation exacte entre les régimes sans céréales et le DCM chez le chien ?

À ce stade, les recherches sur le DCM associé à l’alimentation se poursuivent. On ne sait toujours pas ce qui est en jeu et quel est le ou les facteurs de causalité directe. En tant que propriétaire d’un animal de compagnie, sachez que le marketing est un outil puissant. Au lieu de toujours fournir des informations correctes, il est souvent utilisé dans le secteur de l’alimentation animale pour pousser et différencier les produits. Le Dr Lisa Freeman, nutritionniste vétérinaire, a mis en garde contre le fait que certains aliments pour animaux de compagnie sur le marché se sont appuyés sur des modes nutritionnelles mais n’ont peut-être pas été soutenus de la même manière par la science nutritionnelle. Contrairement à la publicité, aucune recherche ne démontre que les régimes sans céréales présentent des avantages pour la santé par rapport aux régimes contenant des céréales.

Que pouvez-vous faire pour protéger votre animal de compagnie ?

Si vous êtes propriétaire d’un animal de compagnie, voici quelques recommandations du groupe de cardiologie et de nutrition vétérinaire de l’UC Davis :

  • Évaluez le régime alimentaire que vous donnez à votre animal. S’il s’agit d’un régime sans céréales ou contenant des sources de protéines exotiques, vous pouvez envisager un changement de régime. Pour commencer, parlez-en à votre vétérinaire et discutez du régime qui conviendrait le mieux à votre chien. Prenez en compte le stade de croissance de votre chien, ses besoins et d’autres conditions médicales sous-jacentes. Il est également utile de prendre en compte d’autres facteurs, comme les effets sur la santé intestinale de votre chien.
  • Si vous êtes inquiet pour votre chien en raison de son alimentation, surveillez de près les signes de maladie cardiaque énumérés ci-dessus. Votre vétérinaire peut également reconnaître une maladie cardiaque précoce en détectant un souffle cardiaque ou des rythmes cardiaques anormaux. Si votre vétérinaire est inquiet, vous pouvez effectuer des tests supplémentaires. Il peut s’agir de radiographies, d’analyses sanguines ou d’une échographie cardiaque (échocardiogramme).
  • Si votre chien est diagnostiqué comme souffrant de DCM, en particulier s’il suit un régime alimentaire répondant aux critères énumérés ci-dessus, vous devrez évaluer son taux de taurine et modifier son alimentation en fonction des recommandations de votre vétérinaire. Il peut également prescrire des médicaments pour aider votre chien à faire face au DCM. Dans de nombreux cas de DCM lié à l’alimentation, une amélioration peut prendre plusieurs mois. Des visites régulières chez votre vétérinaire ou votre cardiologue vétérinaire seront nécessaires pour garantir à votre chien les meilleures chances de guérison.