Sélectionner une page
Boerbull

Le Boerboel connu également sous le nom de Boerbull est un chien dont les câlins sont aussi puissants que ses aboiements. Apprenez-en plus sur l’histoire unique de ce chien, sa personnalité et un fait amusant et surprenant. Et pour offrir à votre chien Boerboel son propre coin repas, visitez notre site spécialisé dans la fabrication de porte gamelle bois !

Le chien Boerboel en bref

Taille : Femelle : 59 – 65 cm, Mâle : 64 – 70 cm
Poids : Femelle : 55 – 73 kg, Mâle : 60 – 79 kg
Espérance de vie : 10 à 12 ans
Pays d’origine : Afrique du Sud
Type de race : Chien de berger
Autres noms : Boerbull
Caractère : Intelligent, Affectueux, Obéissant, Protecteur, Courageux, Dominant, Calme, Territorial, Joueur, Confiant

La meilleure race pour :

  • Fermes en activité
  • Familles avec enfants
  • Familles à la recherche d’un chien de garde

Histoire de la race Boerboel

Peut-être le seul vrai chien sud-africain, le Boerboel a une histoire riche remplie d’agriculture, de garde et d’amour familial. Et bien que le Boerboel puisse avoir l’air redoutable, comme c’est souvent le cas, ce chien a beaucoup plus à offrir qu’il n’y paraît.

Le nom lui-même nous en dit long sur l’origine de la race canine Boerboel. « Boer » signifie fermier en néerlandais, et le Boerboel était à l’origine un chien de ferme amené sur les bateaux des colons néerlandais qui sont arrivés en Afrique du Sud au 17ème siècle. Ces premiers chiens étaient des Mastiffs européens, et leur principale tâche consistait à garder la famille et le troupeau ou la parcelle agricole.

Au fil du temps, la séparation d’avec le milieu de l’élevage canin européen a complètement changé l’aspect et la personnalité du Boerboel. D’une part, les fermiers ont commencé à croiser leurs Mastiffs avec une race de chien développée par une tribu locale. Cela a permis à leurs chiens de mieux s’adapter à la rudesse du paysage. En l’espace de quelques générations, les fermiers ont décidé de rendre leurs chiens un peu plus durs de caractère. Après tout, ils étaient désormais chargés de protéger la ferme et la famille contre divers prédateurs, tels que les babouins, les hyènes et les lions.

Cependant, aussi intrépides que soient ces chiens face aux animaux sauvages, la loyauté et la dévotion envers leur famille humaine ont toujours été la pierre angulaire de la race. Même au cours des phases suivantes de l’histoire du Boerboel, leur lien avec les humains n’a jamais disparu.

Lorsque les colons britanniques sont arrivés au début du XIXe siècle, il était clair que le Boerboel n’appartenait plus à la même catégorie que le Mastiff européen. Ces chiens étaient durs et robustes. Et lorsqu’ils ont été croisés avec les Bouledogues et les Bullmastiffs anglais aux longues pattes nouvellement arrivés, la race a encore changé. À un moment donné, la race Rhodesian Ridgeback a également laissé sa marque sur le patrimoine génétique du Boerboel.

En vivant aux côtés des colons hollandais, la race Boerboel a inévitablement traversé des moments historiques difficiles, et souvent peu glorieux. Ils ont accompagné leurs propriétaires pendant le Grand Trek, lorsque les colons néerlandais ont migré vers le nord à la suite de la prise de pouvoir par les Britanniques ; ils ont également enduré les deux guerres des Boers. Et ce n’est qu’au 21e siècle que le Boerboel sera officiellement reconnu.

Aujourd’hui, les amateurs de Boerboel souhaitent montrer à quel point cette race est spéciale. Ce n’est pas une tâche facile, car certains pays (dont la France) ont jugé le boerboel dangereux et l’ont même interdit. Malgré cela, ceux qui connaissent bien la race peuvent apprécier que ce chien mérite un regard plus approfondi.

Traits de personnalité

Il y a beaucoup à apprendre sur la personnalité du Boerboel à partir de son histoire.

D’un côté, vous avez le côté robuste, résilient et intrépide du Boerboel. Ces traits de caractère ont permis à ce chien de survivre à des conditions climatiques et des terrains difficiles, et de faire preuve d’un courage incroyable face aux animaux sauvages. Les boerboels sont connus pour ne jamais reculer lorsqu’ils sont mis au défi, et leur fermeté est la raison pour laquelle ils sont si appréciés comme chiens de garde.

Mais il ne faut pas seulement de la force brute et de la confiance pour s’épanouir dans un paysage difficile : il faut aussi de l’intelligence. Le Boerboel est un chiot intelligent qui a besoin de beaucoup de stimulation mentale pour être heureux.

Il est vrai que les Boerboels peuvent être agressifs envers les autres chiens, les étrangers et les animaux inconnus. Ils ont une forte mentalité d’enfermement, ce qui peut les empêcher de se faire de nouveaux amis. Une socialisation précoce et une formation continue sont des moyens clés pour gérer le manque de confiance du Boerboel. Mais il se peut qu’il ne soit jamais très accueillant envers les étrangers, même s’il s’agit de vos invités.

Ce qui est remarquable chez le boerboel, c’est que, lorsqu’il s’agit de sa propre famille, il n’a pas une once d’agressivité. Ces chiens sont incroyablement doux avec les enfants et loyaux envers toute la famille, qu’elle soit à deux ou à quatre pattes. Ce sont de grands chiens, donc, bien qu’ils ne soient pas contrariés par les jeunes enfants qui leur marchent dessus, ils peuvent parfois faire tomber des bambins instables. Veillez simplement à éviter les accidents involontaires.

On pourrait penser que ces dogues à l’air bourru apprécient leur espace personnel, mais ce n’est pas du tout le cas. Comme tous les chiens sociables, les Boerboels peuvent développer une anxiété de séparation si leurs maîtres disparaissent pendant de longues périodes.

Enfin, bien que ces chiens soient dévoués et sérieux dans leur travail, ils ont aussi un penchant pour l’amusement. Surtout en présence de leurs humains préférés, les Boerboels sont enjoués et engagés. Et ils sont plus agiles qu’il n’y paraît !

Entraînabilité du Boerboel et conseils de dressage

Malgré une réputation d’entêtement, il y a une bonne nouvelle en ce qui concerne le dressage des boerboels : ils aiment les gens. Une fois qu’ils ont développé un lien fort avec leur dresseur, ces chiens sont prêts à tout pour le rendre heureux. Et cela peut rendre le dressage beaucoup plus facile.

En fait, sans entraînement régulier, ces chiens peuvent se sentir frustrés et perdus. Après tout, ce sont des chiens de travail dans l’âme. Ils veulent montrer à leur maître qu’ils sont capables de faire un bon travail, et le dressage est l’occasion idéale.

La socialisation, par contre, est une autre histoire. En raison de son passé territorial, il peut être difficile de convaincre un Boerboel qu’il doit être confiant et amical avec les autres chiens. Mais cela est tout à fait possible et doit être fait, et avoir un Boerboel bien éduqué est la première étape.

Voici quelques conseils clés pour éduquer et socialiser un Boerboel :

  • Commencez par la relation d’entraînement. Les boerboels réagissent bien aux personnes qu’ils aiment le plus au monde. Vous devez donc veiller à créer des liens avec eux tout en vous concentrant sur les bases du dressage.
  • Commencez le plus tôt possible. Les Boerboels ne naissent pas territoriaux, mais ils le deviennent en vieillissant. C’est une bonne idée de commencer à les socialiser et à les éduquer le plus tôt possible pour réduire le risque d’agression par la suite.
  • Soyez prudent, mais pas craintif. Il est compréhensible que certains propriétaires aient peur de la réaction de leur puissant chien face à des chiens inconnus et des étrangers. Mais isoler un Boerboel par excès de prudence est une prophétie qui se réalise d’elle-même. Soyez attentif et prudent, mais ne repoussez pas les opportunités de socialisation par peur.
  • Faites appel à une aide extérieure. Un dresseur de chiens expérimenté peut faciliter le processus de dressage d’un Boerboel pour toutes les personnes concernées. Si vous atteignez un palier dans le dressage de votre chien, envisagez de faire appel à des professionnels pour vous guider.

Conditions de vie et besoins d’exercice

L’exercice est tout aussi important que le dressage et la socialisation pour un Boerboel. Contrairement à certains Mastiffs qui ont été élevés pour monter la garde en silence, les Boerboels sont athlétiques et énergiques. Ils ont besoin d’au moins une heure d’exercice par jour pour rester calmes et heureux.

Nous devons toutefois vous avertir que ces chiens ne sont pas toujours enthousiastes à l’idée de faire de l’exercice. L’essentiel est de trouver une forme d’exercice qui lui plaise afin de ne pas le traîner contre son gré (vous pouvez imaginer à quel point c’est difficile avec un chien de cette taille !) Il existe plusieurs activités d’exercice différentes que les Boerboels ont tendance à préférer.

L’une des meilleures façons de faire travailler ce grand chien énergique est de lui faire faire une grande promenade quotidienne ! Une fois qu’ils ont été correctement dressés à la laisse, les Boerboels font de merveilleux compagnons de promenade. Et le fait de les faire sortir quotidiennement dans le monde est un excellent moyen de poursuivre leur socialisation.

Si vous prévoyez des randonnées le week-end ou des voyages avec sac à dos, votre Boerboel sera ravi d’y participer. Et il sera assez fort pour porter son propre sac, ce qui fera appel à sa mentalité de travailleur. Tout au long de la semaine, la traction d’une charrette ou d’un chariot est un autre moyen de garder ce chien fort mentalement stimulé et physiquement stimulé. Que vous lui fassiez tirer des enfants ou un chargement de courses dans un chariot, votre Boerboel appréciera cet exercice supplémentaire.

La natation peut être une bonne forme d’exercice pour ce chien, mais avec quelques précautions particulières. Après tout, sa carrure lourde et trapue ne se prête pas à la flottaison, et il peut donc avoir besoin de l’aide d’un sauveteur dans l’eau. Vous devrez également être présent pour garder un œil sur votre chien pendant qu’il barbote afin de vous assurer qu’il se porte bien.

Si vous pensez que ce chien ne peut pas exceller dans les sports athlétiques comme l’agilité et les courses d’obstacles, attendez de voir le Boerboel en action ! Non seulement ils sont plus agiles que la plupart des chiens de leur taille, mais ces chiots adorent le défi d’une course contre la montre. Un exercice guidé comme celui-ci est merveilleux pour renforcer le lien avec votre Boerboel, et c’est une excellente forme de stimulation mentale.

Une chose importante à noter à propos du Boerboel est qu’il faut veiller à équilibrer l’exercice et le régime alimentaire. Même avec un exercice quotidien, ces chiots peuvent prendre du poids. Il est donc préférable de leur donner un régime alimentaire équilibré et nutritif pour chiens qui les gardera en bonne santé.

Toilettage du Boerboel

Le toilettage d’un chien à poils courts comme celui-ci est relativement facile.

Il n’y a pas beaucoup de fourrure sur ce dogue, mais il faut le brosser régulièrement avec des poils de rigidité moyenne. Le brossage peut aider à répartir ses huiles naturelles et à libérer les peaux mortes ou les poils.

Un bain occasionnel peut être utile pour les Boerboels qui aiment se rouler dans la terre, mais le bain n’est pas absolument nécessaire. Ces chiens n’ont pas tendance à porter une lourde odeur de chien. Si vous décidez de laver votre Boerboel, vous pouvez le faire au maximum une fois par mois ou toutes les six semaines.

Comme leurs ancêtres Mastiffs, les Boerboels bavent. Mais certains propriétaires disent que ce n’est pas aussi fréquent que pour les autres races de type Mastiff. Quelle que soit la fréquence de la bave de votre chien, vous devrez garder votre maison et sa bouche propre grâce à des soins de toilettage. Tout d’abord, un brossage régulier aidera à gérer l’odeur de l’haleine de chien. Et si vous gardez un stock de chiffons à bave dans la maison, vous protégerez vos meubles et vos tapis.

Les autres tâches de toilettage pour ce chien comprennent la vérification de ses oreilles, surtout après des activités aquatiques, et la coupe de ses ongles.

Santé du Boerboel

Ces chiens ont été construits pour être robustes et en bonne santé, et ils ont tendance à perpétuer la tradition jusqu’à aujourd’hui. En effet, par rapport aux autres chiens de leur taille, ils présentent un risque relativement faible de maladies génétiques. Néanmoins, il y a quelques problèmes de santé à surveiller :

  • Dysplasie de la hanche et du coude
  • Problèmes de paupières, notamment l’ectropion ou l’entropion
  • les maladies cardiaques.

Comme pour tous les chiens, la santé du Boerboel est une question de mode de vie. Veillez à ce que votre chiot fasse beaucoup d’exercice, soit stimulé mentalement et ait une bonne alimentation. Et n’attendez pas pour lui faire souscrire une assurance fiable afin qu’il puisse se rendre régulièrement chez le vétérinaire dès le premier jour.

Fait amusant sur le Boerboel

Bien que cela puisse être difficile à prouver, il existe des rumeurs selon lesquelles le Boerboel a été croisé à une époque avec des lévriers rapides comme les Greyhounds. Cela expliquerait certainement comment ce géant costaud pouvait se déplacer si rapidement, épatant les juges lors des concours d’agilité.

Ces chiens sont de meilleurs sprinters que des coureurs de fond, c’est pourquoi ils préfèrent ne pas être votre partenaire de course. Mais dans une course pour aller chercher leur jouet préféré, leur vitesse vous surprendra !

Réflexions finales sur le Boerboel

À première vue, il est facile de mal caractériser le Boerboel. Il s’agit d’un chien énorme et puissant, dont l’histoire exige de la robustesse et de la résilience.

Mais une fois que vous aurez appris à connaître ces chiots, vous verrez qu’il y a beaucoup d’amour sous la surface. Bien sûr, ce sont de braves protecteurs, mais ce sont aussi d’incroyables chiens de famille qui seront particulièrement doux avec les enfants.

Malgré cela, ces chiens ont besoin de propriétaires dévoués. Ils ont besoin d’une éducation permanente et d’une socialisation précoce, ainsi que d’un exercice quotidien et d’une stimulation mentale. Véritable chien velcro, il est important de le laisser aux soins d’un gentil assistant maternel lorsque vous vous absentez.

Comme c’est le cas pour la plupart des chiens aussi intimidants que le Boerboel, les propriétaires de cette race vous diront que sous son extérieur volumineux se cache un cœur d’or.