Sélectionner une page
Berne doodle

Un seul regard dans les yeux de ce chiot suffit à vous faire tomber à la renverse ! Tout au long de cette catégorie des races de chiens, vous découvrirez tout ce que vous devez savoir sur le Bernedoodle. Vous possédez un Berne doodle qui a besoin de son espace personnel pour prendre ses repas à l’aise ? Découvrez notre fabrication artisanale de porte gamelle chien !

Le Bernedoodle en bref

Taille : 30 à 43 cm (miniature), 45 à 55 cm (mini), 58 à 73 cm (standard)
Poids : 4 à 6 kg (miniature), 11 à 22 kg (mini), 30 à 40 kg (standard)
Espérance de vie : 12 à 18 ans : Les Bernedoodles plus petits ont tendance à avoir une durée de vie plus longue
Pays d’origine : États-Unis
Type de race : Hybride (issu d’un croisement entre un Bouvier Bernois et un caniche)
Caractère : Intelligent, Affectueux, Fidèle, Sociable, Docile, Joueur, Amical, Gentil, Joyeux

Meilleure race pour :

  • Familles avec enfants
  • Familles avec d’autres animaux
  • Propriétaires pour la première fois

Histoire de la race Bernedoodle

Le Bernedoodle, un adorable mélange de bouvier bernois et de caniche, existe probablement par hasard depuis longtemps. Après tout, les chiens de race mixte sont assez courants dans le monde entier. Mais en 2003, la race officielle du Bernedoodle a vu le jour au Canada grâce à l’éleveuse Sherry Rupke.

À l’époque, Sherry élevait séparément des Golden Labradoodles et des Bouviers Bernois. Si elle était satisfaite des Labradoodles heureux et en bonne santé issus de son programme d’élevage, elle ne pouvait s’empêcher de remarquer la durée de vie tragiquement courte de ses Bouviers Bernois. Ces beautés de pure race sont souvent atteintes de divers troubles génétiques, et les chiens de Sherry ne faisaient pas exception.

Si le Golden Labradoodle pouvait être un tel succès, elle s’est dit : pourquoi ne pas essayer de croiser le Bouvier bernois avec le Caniche ? Le résultat fut une portée de chiots en bonne santé – pour ne pas dire adorables – qui allait lancer le programme d’élevage officiel des Bernedoodle.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Avez-vous déjà entendu parler du bernedoodle australien ? Il s’agit d’un proche parent du Bernedoodle original, mais il existe une distinction essentielle. Le Bernedoodle australien est un mélange de bouvier bernois et de labrador australien. Cela signifie que le Bernedoodle australien est issu de plusieurs races (le Labradoodle lui-même est un mélange de Labrador Retriever, de Cocker Spaniel, d’Irish Water Spaniel et de Caniche). C’est également un chien adorable qui présente de nombreux traits communs avec le Bernedoodle, et vous devez absolument penser au Bernedoodle australien si vous envisagez de ramener un de ces chiens à la maison.

Aujourd’hui, les bernedoodles deviennent populaires dans le monde entier. Dans les années à venir, nous verrons probablement de plus en plus de ces chiots gambader dans nos parcs à chiens locaux.

Traits de personnalité du Bernedoodle

Les Bernedoodles sont des chiens joyeux, loufoques et adorables. Ils ont tendance à garder un sourire sur le visage à tout moment, et ils veulent juste être impliqués dans tout ce que la famille fait. C’est un chien idéal pour les nouveaux propriétaires et les familles nombreuses, car le Bernedoodle est un chien social et amical. Il s’entend très bien avec les autres animaux et les enfants. Bien sûr, avec un chien aussi affectueux et câlin que le Bernedoodle, il sera plus heureux dans un environnement où il recevra beaucoup d’attention. Pour les familles qui passent beaucoup de temps loin de chez elles, la meilleure solution consiste à emmener le chiot avec elles ou à trouver un expert en garde de chiens.

Une autre chose à garder à l’esprit en ce qui concerne les Bernedoodles est qu’il est difficile de savoir si leur personnalité sera principalement celle d’un bouvier bernois ou d’un caniche. Dans le premier cas, vous aurez un chien facile à vivre, parfois timide ou craintif avec les étrangers. Si les gènes du caniche prennent le dessus, vous aurez un chien confiant et intelligent, mais un peu têtu.

Les petits Bernedoodles peuvent également présenter des différences de personnalité. Plus le Bernedoodle est petit, plus son côté têtu a tendance à se manifester. Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez consulter notre article sur le syndrome du petit chien pour vous aider à contrer certains de ces comportements chez votre caniche miniature ou mini.

Grâce à une socialisation précoce, ces chiens ne présentent généralement pas de traits de caractère négatifs tels que l’agressivité, la possessivité ou une grande soif de travail. Au contraire, ils ont tendance à être des compagnons calmes. Levez le pied et invitez votre Bernedoodle à se blottir contre vous et vous aurez le chien de vos rêves.

Aptitude au dressage et conseils de dressage du Berne doodle

Un chien intelligent et désireux de plaire comme le Berne doodle est un plaisir à dresser. Mais ne prenez pas leur comportement doux comme une invitation à renoncer complètement à l’éducation. Ils sont joueurs et peuvent être un peu dominateurs, il est donc important de leur apprendre les règles du foyer dès le début.

Le dressage présente également un autre avantage : il stimule l’intelligence du Bernedoodle. Sans ces défis mentaux, vous risquez de voir un chien frustré et à l’énergie refoulée.

La meilleure façon d’aborder le dressage d’un Bernedoodle est de le rendre amusant et de faire participer tous les membres de la famille. Il est évident que vous ne voulez pas que sept membres de la famille crient en même temps, mais assurez-vous plutôt que chaque membre de la famille ait un moment d’entraînement avec le chiot. Ainsi, votre Bernedoodle connaîtra sa place dans la maison et aura l’occasion de nouer des liens avec chaque membre de la famille.

Et n’oubliez pas d’équilibrer la sévérité et les félicitations lorsque vous dressez un Bernedoodle. Comme leur parent bouvier bernois, ces chiots ont un côté sensible.

Besoins en exercice du Bernedoodle

Si vous suivez notre blog, vous nous avez probablement déjà entendu dire que tous les chiens ont besoin d’exercice. Et le Bernedoodle n’est pas différent. Les bouviers bernois étaient autrefois des animaux de travail et les caniches sont pleins d’énergie ludique. Il n’est donc pas surprenant que le Bernedoodle ait également besoin d’un exercice quotidien en extérieur.

La quantité d’exercice dont votre Bernedoodle a besoin dépend de sa taille, les versions mini nécessitant un peu moins d’exercice que les versions standard. Mais tous peuvent bénéficier d’une promenade quotidienne pour explorer le voisinage et socialiser avec d’autres chiens.

Il est également important que votre Bernedoodle ait un temps de jeu défini. Alors que certains chiens se contentent d’une longue promenade ou d’un jogging, le Bernadoodle est un chien espiègle et joueur. Il s’amusera bien plus à jouer à la balle et à tirer à la corde qu’à se promener en reniflant les buissons (même s’il ne s’y opposera pas !). Et n’oubliez pas que votre Bernedoodle attendra votre pleine participation. Il se pavanera et essaiera d’attirer votre attention jusqu’à ce que toute la famille soit impliquée dans le jeu.

Si vous cherchez des jeux d’intérieur amusants pour vous changer les idées et compléter vos aventures en plein air, n’hésitez pas à consulter notre article intitulé « Comment exercer à votre chien à l’intérieur« .

Conditions de vie du Bernedoodle

Contrairement à son parent montagnard, le Bernedoodle est bien mieux adapté à des conditions de vie variées. Ils s’entendent bien en appartement et se plairont également dans les grands espaces. Grâce à son pelage hybride, la chaleur ne l’affectera pas autant qu’un Bouvier Bernois, mais il est également heureux de vivre dans des climats plus frais.

Si vous avez un jardin, votre Bernedoodle sera ravi de gambader et de passer le plus de temps possible à l’extérieur. Mais, plus important encore, il voudra avoir une place sur le canapé pour pouvoir se blottir contre ses propriétaires aimants. Tout est permis, c’est ce que nous voulons dire ici. Tant que votre Bernedoodle reçoit beaucoup d’exercice et d’attention, il sera heureux dans n’importe quel environnement. Si vous avez un Bernedoodle standard, vous pouvez envisager d’élargir les allées de votre maison. Les Bernedoodle sont gracieux, mais leur caractère joueur les rend également sujets aux accidents.

Toilettage du Bernedoodle

La race des Bernedoodle présente quelques variations de pelage, mais bonne nouvelle ! Elles sont toutes assez faciles à gérer, et certaines sont même hypoallergéniques.

À une extrémité du spectre, votre Bernedoodle aura un poil frisé très proche de celui du caniche. Cette variante de pelage perd très peu de poils, mais il faut le brosser régulièrement et le tondre tous les deux ou trois mois.

À l’autre extrémité du spectre, vous trouverez des Bernedoodle au poil ondulé ou presque droit. Cette variation est rare et entraîne une perte de poils plus importante. Même pour les personnes allergiques, un Bernedoodle à poil ondulé n’aura généralement pas beaucoup de squames à proprement parler.

Lorsqu’un Bernedoodle est âgé de quelques semaines, l’éleveur peut généralement reconnaître le type de pelage qu’il aura. Si vous souffrez d’allergies ou si vous vous inquiétez d’une perte excessive de poils, optez pour le chiot dont le pelage ressemble à celui du caniche.

Et pour le bain ? Les experts disent qu’il ne faut pas exagérer avec les Bernedoodle. Des bains fréquents peuvent les priver de leurs huiles naturelles et provoquer des irritations. Une fois tous les trois ou quatre mois est la fréquence de bain idéale pour ces chiens. Même si vous avez un Bernedoodle qui adore se rouler dans la boue et la saleté, résistez à l’envie de le baigner trop souvent. Attendez simplement qu’il sèche et brossez-le pour enlever le plus de saleté possible. Au maximum, vous pouvez donner un bain à votre Bernedoodle tous les deux mois ou deux mois et demi. Et pour en savoir plus sur les pratiques de bain, consultez notre article intitulé « Comment laver son chien« .

Santé du Bernedoodle

Lorsque Sherry a commencé à élever des Bernedoodles, la santé était sa principale préoccupation. En fait, l’élimination de certains problèmes génétiques était l’une des raisons pour lesquelles elle a lancé le programme d’élevage de chiens hybrides. Et elle a constaté que les chiots bernedoodles sont généralement en bien meilleure santé que leurs parents. En général, les hybrides sont des chiens en meilleure santé et moins sujets aux troubles génétiques. Il est également logique que le bernedoodle australien, issu de trois pools génétiques, soit en meilleure santé. Cela dit, il est important de trouver des éleveurs qui prennent les tests génétiques aussi au sérieux que le programme d’élevage de Sherry. Et même avec des pratiques d’élevage méticuleuses, les bernedoodles peuvent être sujets à différents problèmes de santé :

Compte tenu du caractère récent de cette race, il est important de noter que nous pourrons en apprendre davantage sur sa santé au cours des prochaines générations. Comme pour tous les chiens, il est essentiel d’obtenir l’avis d’un vétérinaire dès le début, de mettre à jour les vaccinations, d’acheter une nourriture de qualité et de faire de l’exercice.

Fait amusant sur le Bernedoodle

Très bien, vous, les experts en élevage, vous allez adorer celui-ci ! Notre Fait amusant sur le Bernedoodle est un regard sur la ventilation de la catégorisation de l’élevage de ce chien (c’est intéressant, on vous le promet !) Lorsque vous commencez à chercher le Bernedoodle de vos rêves, trois choix s’offrent à vous : F1, F1b, et F2. Qu’est-ce que cela peut bien signifier ?

F1 est un Bernedoodle de première génération. Cela signifie que ce chiot est issu d’une mère bouvier bernois de pure race et d’un père caniche de pure race ou vice versa. C’est le croisement le plus sain, mais il peut être plus imprévisible en ce qui concerne le type de pelage, la personnalité et l’aptitude au dressage.

F1b est le résultat d’un croisement entre un Bernedoodle F1 et un Caniche. Il est donc composé à 75 % de caniches et à 25 % de bouviers bernois. Si vous recherchez un chien qui soit principalement caniche, c’est le mélange qu’il vous faut.

Et enfin, nous avons les Bernedoodle F2. Ce sont les chiots issus de deux parents bernedoodle F1. Les avantages de cette lignée sont la cohérence de la race, mais les inconvénients sont les problèmes de santé. Après tout, c’est probablement le mélange de deux races qui conduit à de meilleurs résultats en matière de santé, et le manque de diversité ici pourrait être un problème.

Réflexions finales sur le Bernedoodle

Cette race est tout ce que vous pouvez souhaiter chez un chien. Elle est affectueuse, sociale, intelligente et joueuse. Si l’on ajoute ces traits de caractère à l’aspect adorable du Bernedoodle et à son pelage doux comme de l’agneau, on ne peut vraiment rien demander de plus.

Nous avons mentionné que c’est le chien idéal pour les familles ou les foyers avec d’autres animaux. Un bémol toutefois : le Bernedoodle ne sera pas heureux en arrière-plan. S’il ne reçoit pas suffisamment d’attention ou de temps de jeu, il risque d’être malheureux et de se mettre en colère.

En ce qui concerne le tempérament, il existe de nombreuses variables. Le Bernedoodle existe en trois tailles différentes, il existe trois générations différentes et chaque chien est unique. C’est pourquoi il peut être difficile de dire avec certitude que votre Bernedoodle sera facile à vivre, gracieux ou gentil avec les enfants. Il est important de passer du temps avec un bernedoodle et de connaître les pratiques d’élevage avant d’adopter votre nouveau chiot.

Mais lorsque vous ramènerez chez vous cette boule de poils bouclée, vous serez tellement heureux d’avoir choisi cette race spéciale pour votre famille !