Sélectionner une page
Lévrier russe

Doté d’un pied léger, d’une fourrure souple et toujours à la recherche du meilleur endroit pour faire la sieste, le Barzoï connu également sous le nom de lévrier russe est la star de ce cet article consacré aux races de chiens ! Apprenez-en davantage sur l’histoire de ce chiot royal, ses besoins en matière d’exercice et sa santé. Vous cherchez le plan de repas idéal pour votre Barzoï ? Découvrez notre site spécialisé dans la fabrication de porte gamelle pour chiens !

Le Barzoï en bref

Taille : Femelle : 68 – 78 cm, Mâle : 75 – 85 cm
Poids : Femelle : 25 – 40 kg, Mâle : 34 – 47 kg
Durée de vie : 9 à 12 ans
Pays d’origine : Russie
Type de race : Chien de chasse
Caractère : Intelligent, Calme, Doux, Vif, Indépendant, Alerte, Équilibré, Affectueux, Sensible

La meilleure race pour :

  • Ménages avec de petits animaux
  • Les propriétaires qui recherchent un compagnon tranquille

Histoire de la race Barzoï

À vue d’œil, le Barzoï ressemble un peu à un lévrier duveteux et allongé. Ou peut-être vous fait-il penser à un chien de chasse afghan avec une coupe de cheveux intéressante. C’est parce que notre chien en question fait partie du groupe des lévriers. Son corps longiligne et son poitrail en tonneau sont conçus pour la vitesse, et sa structure faciale longue et étroite permet une meilleure vision. Ces caractéristiques distinctives font que le Barzoï est facile à repérer. Mais le Barzoï ne se résume pas à son apparence !

Le Barzoï est une race russe, bien que ses origines remontent à des races du Moyen-Orient comme le Saluki. Dès le 15e siècle, des lévriers ont été amenés dans le nord et croisés avec des chiens russes afin de les rendre plus adaptables au froid rigoureux de la steppe. Avec un pelage plus épais, la nouvelle race était prête à affronter les conditions glaciales pour chasser les lapins, les renards et surtout, à l’époque, les loups.

En fait, le Barzoï a été appelé « chien-loup russe » pendant la majeure partie de son existence. La performance d’un Barzoï dans une chasse au loup était un facteur déterminant dans les décisions d’élevage. Les chiens qui étaient plus lents ou moins agressifs dans l’abattage d’un loup étaient considérés comme inaptes à perpétuer la lignée.

Comme vous l’avez sans doute deviné, la chasse au loup était une activité réservée aux Russes les plus riches et les plus puissants. Certains des plus grands chenils de Barzoï appartenaient à des familles nobles, qui pouvaient héberger des centaines de chiens à la fois. Un personnel complet était nécessaire pour superviser l’alimentation et les soins, et une seule chasse pouvait inclure une flotte entière de Barzoïs et d’autres chiens de chasse.

Finalement, les structures sociales rigides ont été renversées en Russie, et la voie du prestigieux Wolfhound s’est éteinte avec les anciennes dynamiques de pouvoir. Le nombre de chenils a diminué et finalement, la chasse au loup est devenue moins une activité de grand groupe.

Aujourd’hui, le Barzoï a pratiquement abandonné sa vie de chasseur au profit d’une vie plus domestique. Ce ne sont pas les chiens les plus populaires, mais c’est seulement parce que leur nombre a tellement diminué au cours du 20e siècle que de nombreux amateurs de chiens n’ont appris leur existence que récemment. Les propriétaires de Barzoïs seront les premiers à dire que si plus de gens savaient à quel point ce chien est spécial, ils seraient dans tous les foyers !

Traits de personnalité du Barzoï

Comme c’est le cas pour de nombreux lévriers, le Barzoï alterne entre travail et repos. Des milliers d’années d’élevage ont rendu ce chien incroyablement intelligent, alerte et un peu réactif. Lorsque quelque chose d’intéressant attire son attention, son indépendance d’esprit peut prendre le dessus.

Lorsqu’il s’agit de chiens et d’autres animaux, il voit le monde en deux catégories : collègue ou proie. La première catégorie peut comprendre des chiens de taille similaire avec lesquels il s’est lié d’amitié. La seconde catégorie comprend les chats, les petits chiens et tout ce qui les ramène à l’époque de la chasse. Il est possible de dresser ce chien pour qu’il s’entende avec les petits animaux, mais ce n’est pas une tâche à prendre à la légère. Aussi silencieux qu’ils soient, ces chasseurs furtifs ne donnent pas beaucoup d’avertissement avant d’attaquer. Les propriétaires doivent donc être sûrs à 100 % que leur Barzoï est compatible avec les petits animaux avant de le laisser sans laisse.

Alors, à quoi ressemblent les Barzoïs lorsqu’ils ne sont pas « en service » ? La plupart des propriétaires de barzoïs vous diront que ces chiens sont passés maîtres dans l’art de se reposer et de recharger leur énergie.

Si vous recherchez un chien de garde, par exemple, le Barzoï ne prendra peut-être pas ce titre trop au sérieux. Bien qu’il soit alerte et attentif, son comportement calme ne fait pas de lui le gardien idéal. Et, en ce qui concerne les invités de la maison et les étrangers, ces chiens adoptent généralement une attitude distante. Ils ne sont pas nécessairement timides, mais ils ne chercheront probablement pas à attirer l’attention de quiconque en dehors de leur famille bien-aimée.

Lorsqu’ils sont en présence des membres de leur famille de confiance, ces chiens ne demandent rien de plus que de se blottir et de profiter de leur temps libre. Il ne grimpera peut-être pas sur vos genoux, mais il exigera sûrement un espace sur le canapé pour être près de vous.

Avec les enfants, ils ont tendance à être calmes et patients, préférant généralement les regarder d’un endroit confortable plutôt que de participer au jeu. Comme ces chiens apprécient leurs siestes, il est important d’apprendre aux enfants à respecter leur espace personnel.

Le Barzoï ne développe généralement pas les symptômes d’anxiété de séparation que l’on observe chez de nombreuses autres races, mais cela ne signifie pas que ce chien apprécie les moments de solitude. En fait, ils sont assez sensibles et peuvent développer une dépression canine s’ils passent trop de temps seuls.

Dans l’ensemble, le Barzoï sera un compagnon stable et tranquille pour son maître de confiance. Si vous recherchez un chiot câlin qui vous suivra silencieusement d’une pièce à l’autre, le Barzoï est votre chien.

Entraînabilité du Barzoï et conseils de dressage

Intelligent, distrait et indépendant, vous pouvez vous attendre à un processus de dressage quelque peu difficile. Voici quelques conseils sur ce qu’il faut faire et ne pas faire lorsqu’il s’agit de dresser un Barzoï :

À faire : commencer le dressage le plus tôt possible

Plus le Barzoï est capable de s’épanouir dans sa personnalité sans formation appropriée, plus il sera difficile de travailler avec son indépendance. Par conséquent, dès qu’un Barzoï vous est confié, assurez-vous de commencer le processus de dressage.

À faire : trouver le bon système de récompense

Contrairement à certains chiens qui aiment les gens, un Barzoï peut ne pas se sentir motivé pour exécuter un ordre en échange de quoi que ce soit d’autre qu’une délicieuse friandise. Bien sûr, il est toujours bon de le féliciter verbalement, mais ne vous offusquez pas s’il n’est vraiment motivé que par les récompenses comestibles !

À faire : commencer l’entraînement dans un endroit sans distraction

N’oubliez pas que les barzoïs sont toujours à l’affût d’un objet qu’ils peuvent poursuivre, ce qui peut rendre le dressage difficile. Au début, choisissez un endroit où il y a peu de distractions, comme une pièce dont les stores sont tirés ou un jardin avec une haute clôture.

Ne le laissez pas trop tôt sans laisse

Certains propriétaires de Barzoïs choisissent de ne jamais laisser leur chien sans laisse dans les zones ouvertes. Et ce, parce que ces chiens s’envolent vraiment dès qu’ils ont remarqué quelque chose d’intéressant au loin. Si vous vous engagez à entraîner le rappel suffisamment bien pour laisser votre Barzoï sans laisse, ne le faites que lorsque vous êtes certain qu’il a maîtrisé cette compétence.

À ne pas faire : utiliser des méthodes de dressage trop dures

Les Barzoïs ont été élevés à l’origine pour affronter les loups sauvages, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas sensibles. Les tactiques de dressage brutales ou méchantes alièneront ce chien déjà indépendant, alors privilégiez toujours le renforcement positif.

Ne supposez pas qu’un Barzoï est impossible à dresser au-delà des bases.

Si le dressage de votre Barzoï s’apparente à un arrachage de dents, il se peut qu’il ne fasse jamais de tours de passe-passe. Dans ce cas, essayez de maîtriser les bases et offrez à votre chiot d’autres formes de stimulation mentale. Mais si votre Barzoï participe au processus de dressage, ne vous sentez pas obligé d’arrêter une fois qu’il a appris les bases ! Certains Barzoïs adorent le dressage et on peut leur apprendre tout ce qu’ils veulent, de la danse canine aux courses d’obstacles !

À faire : avoir de la patience

Quel que soit le niveau de dressage d’un Barzoï, il ne sera jamais aussi prompt à suivre les ordres qu’un berger allemand ou un caniche. Mais leur manque d’enthousiasme ne signifie pas qu’ils ne sont pas impliqués dans le processus de dressage ! Donnez à ce géant lent quelques secondes supplémentaires pour exécuter un ordre, tout en n’oubliant pas d’être rapide avec la récompense !

Besoins d’exercice et conditions de vie

L’une des choses amusantes à propos des lévriers est qu’ils sont construits pour de courtes périodes d’exercice intense. Le reste du temps, ils sont voués à la sieste, aux câlins et au farniente.

Véritables patates de canapé, il est important de donner à ces chiens juste assez d’exercice pour qu’ils restent en bonne santé, environ une heure. Mais ne soyez pas surpris si la majorité de leur journée est consacrée à la sieste.

Voici quelques façons de faire faire de l’exercice à ce sprinter :

Des jeux interactifs avec leur humain préféré. Qu’il s’agisse de tir à la corde ou d’une longue partie de balle au panier, les Barzoïs adorent jouer avec leurs maîtres. Si vous trouvez que votre Barzoï s’ennuie, essayez de jouer avec de nouveaux jouets pour que vous et le jeu soyez plus intéressants que quelque chose d’autre qui pourrait attirer son attention.

Coursing au leurre. C’est absolument incroyable de voir une meute de lévriers poursuivre un leurre dans un champ ouvert. Ce sport est fait pour des chiens comme le Barzoï !

Le flyball. Apprendre les bases du flyball à un Barzoï peut prendre un certain temps, mais une fois qu’il aura compris, il fera mordre la poussière à ses concurrents, tout en faisant de l’exercice !

Rencontres avec d’autres lévriers. Si vous pouvez organiser des rencontres avec d’autres barzoïs, lévriers ou même un ou deux Basenjis, vous comprendrez pourquoi c’est une excellente façon de faire travailler votre chien. Lorsqu’ils ont des compagnons de jeu tout aussi rapides, ces chiens peuvent vraiment montrer ce qu’ils ont dans le ventre !

De longues promenades. Entre les activités physiques très actives et les heures de repos douillet, les promenades sont idéales pour la santé mentale et physique d’un Barzoï. L’exercice à faible impact est bon pour la récupération musculaire et le temps passé à l’extérieur gardera ses sens aiguisés. Un promeneur de chiens dévoué sera heureux de faire une promenade avec votre gentil géant lorsque vous ne pourrez pas le sortir.

En tant que sprinters dans l’âme, les Barzois doivent toujours avoir accès à des aliments pour chiens hautement nutritifs. Les protéines fraîches sont excellentes pour l’énergie et l’endurance, tandis que les légumes adaptés aux chiens peuvent leur apporter les vitamines et les minéraux nécessaires à la croissance musculaire et à la récupération.

En termes de conditions de vie, ce sont des chiots très grands qui ont besoin d’espace pour se dégourdir les pattes et s’étendre sur le canapé. Ils préfèrent vivre dans une maison avec un jardin clôturé, mais en raison de leur comportement calme dans la maison, ils peuvent s’adapter à un appartement de taille appropriée.

En ce qui concerne le climat, il s’adapte beaucoup mieux au froid que ses congénères du sud. Après tout, ce sont des lévriers russes et ils préféreraient probablement se rouler dans la neige plutôt que de prendre un bain de soleil à la plage.

Toilettage du Barzoï

Les Barzoïs ont un double pelage soyeux qui doit être brossé doucement plusieurs fois par semaine. Vous pouvez également utiliser un peigne pour prendre soin de tous les enchevêtrements. Ils perdent plus de poils pendant les changements de saison, donc un brossage plus fréquent peut aider à éliminer les poils perdus dans la maison.

Leur pelage luxueux reste assez propre et sans odeur, ne nécessitant un bain que si nécessaire. Certains propriétaires de Barzoï ne donnent jamais de bain à leur chiot, tandis que d’autres peuvent le laver une fois tous les trois ou quatre mois.

Une fourrure courte sur les pieds et les pattes avant peut les empêcher d’attraper des bavures et des bâtons, mais le reste du pelage n’a pas besoin d’être taillé.

En dehors de ces soins minimaux, les barzois doivent avoir les ongles coupés et les dents brossées régulièrement !

Santé du Barzoï

Ils peuvent sembler délicats, mais ces chiens sont robustes et en bonne santé ! Cela dit, ils peuvent développer les problèmes de santé suivants :

  • Dysplasie de la hanche
  • Atrophie rétinienne progressive
  • Syndrome de vacillement, ou spondylomyélopathie cervicale, une maladie neurologique qui compromet la moelle épinière.
  • Ballonnement

Comme les chiots Barzoï grandissent très vite, il est bon d’établir une bonne relation avec votre vétérinaire dès le premier jour pour suivre leurs progrès. Assurez-vous que votre chiot est couvert par un plan d’assurance fiable pour animaux de compagnie afin qu’il puisse sprinter dans la vie sans souci !

Fait amusant

Il y a une chose que nous devons éclaircir pour les amateurs de grammaire : quel est le pluriel de Barzoï ? Barzois, ou Barzoï ?

Il s’avère que vous pouvez utiliser la variante qui roule le mieux sur la langue. Que vous ayez l’intention de ramener à la maison une meute de Barzoïs ou que votre Barzoï fasse partie d’un groupe de Barzoïs sympathiques qui se retrouvent au parc pour chiens, vous pouvez les appeler comme vous le souhaitez !

Réflexions finales sur le Barzoï

Gracieux avec un côté loufoque et rapide comme l’éclair avec un comportement paresseux, le Barzoï est un chien intéressant ! La vie avec un Barzoï est remplie de câlins tranquilles, mais les propriétaires potentiels doivent également s’attendre à voir un chien intelligent, indépendant et doté d’un instinct naturel de chasseur.

Si vous êtes en mesure de consacrer le temps nécessaire au dressage, à la socialisation et à l’installation d’une solide clôture à l’épreuve des chiens, le gentil Barzoï est un excellent compagnon !